Décrivez votre personnage !

  • Nouveau concours !


    Il s’agira de nous écrire un texte qui décrira de façon roleplay votre personnage. Soyez imaginatif, et essayez de respecter un peu le lore.

    Votre texte devra faire au minimum une vingtaine de lignes, être original (en clair n’allez pas copiter sur un autre forum). Vous avez jusqu’à la fin du mois pour le poster. Une seule description est autorisée pour chaque utilisateur.

    L’équipe de modération choisira les meilleurs. Les trois meilleurs verront leur personnage devenir célèbres et leurs auteurs seront couverts d’or par Drestam.


    Bonne Chance

    Rafael

    10.gif

  • heleria, après l'assassinat de ses parents biologiques par des trafiquants, elle est sauvée par un proche de marchutan et vit avec lui et ses parents, jusqu'au cataclysme.

    Bien qu'elle désire seulement vivre paisiblement elle a choisit de le rejoindre au sein de l'armée asmodienne. Lors de sa formation dans la 10ème Brigade d'entraînement, elle excelle dans tous les domaines et est classée 1ère de sa promotion. Elle rejoint par la suite le bataillon qui éliminera tiamat , dans le but de suivre et remercier celui qu'il a l’avait recueillis.

    On apprend par la suite qu'heleria est également la dernière descendante de dame siel

    ........

  • *Craquement de feu de camp

    Bonsoir amis Daeva,

    Asseyez-vous autour du feu je vais vous compter une histoire.


    L’histoire que je vais vous compter, concerne un daeva nommé khadgaree.


    Petit, il vivait paisiblement dans un petit village d’Elysea avec ses parents, jusqu’au jour où les balaurs attaquèrent son village. Ce fût un massacre complet, ses parents n’ont eu que peu de temps pour réagir et ils prient la décision de le cacher dans un placard pour lui sauver la vie.

    Du creux du verrou, il vu ses parents mourir impuissant. Il fut retrouvé par les soldat élyséens le lendemain. Ils décidèrent de le ramener à sanctum pour le sauver.

    Formé par l’ordre saint de sanctum où il devint un daeva qui avait pour but de défendre les opprimés et stopper les seigneurs balaurs, il acheva sa formation avant de prendre part au combat.


    C’était un fier clerc élyséen membre des forces spéciales et membre de la célèbre confrérie « option ». C’était un homme simple et doux qui arpentait les champs de bataille d’Atreia avec ces confrères pour combattre les asmodiens et les balaurs qui menaçaient la paix de leur royaume.


    Il se tenait toujours aux cotés des membres des options pour les soigner en cas de blessures. Mais un jour alors qu’il fût séparé de son groupe lors d’une bataille, il réussit à les rejoindre tant bien que mal pour les aider. C’était déjà trop tard… des asmodiens avaient tué toute sa légion et il ne put que voir cette scène d’horreur sans pouvoir les aider.


    Khadgaree entra dans une rage folle et depuis ce jour, voue une haine féroce à tous les asmodiens.

    Peu de temps après il quitta l’ordre saint pour devenir un tueur, maintenant il ne soignait plus, il tuait !

    Le moindre asmodien qui croisait sa route succombait de ces attaques incessantes.

    Vous pouvez de temps en temps le croiser près de la forteresse asmodienne en train de se jeter sur tous les asmo en hurlant tel un fou « OPTION DESTRUCTION !!!!!!! ».

  • Oriel, village de la villa des brumes. le ciel est claire dehors et fanto regarde à sa fenêtre et se rappelle, se remémore sa vie passée.

    fils d' agriculteurs, mon souhait a toujours été d' aider mon prochain.

    pendant le choix crucial de ma formation, je décida de venir en aide aux daevas en devenant clerc.

    Je me rappelle la souffrance de ma jeunesse en voyant tant de daevas mourir au saint nom de sanctum.

    la tristesse m' envahit tellement que je décida de soigner et d alléger les souffrances de l autre.

    je vit les balaurs détruire mon village.

    Je vit leurs regard noir et je compris que seul la bataille garantirait notre survie.

    Je tenta d' aider ma famille mais il était déjà trop tard.

    Je décida qu' il n' en serait plus jamais ainsi.

    nous fûmes beaucoup d' orphelins tentant de reconstruire nos vies.

    Certains voulaient être de grand templier, d'autre de grands magicien.

    je rêvais de protéger ma famile, nous rêvions tous de cela.

    Après la bataille des balaurs, les villageois de la villa des brumes rebattirent nos maisons.

    je me voyait, aidant mes amis, mes voisins et l' idée me vint d' elle même.

    pourquoi ne pas soigner et protéger les élyséens?

    le cléricat me sembla idéal contre la souffrance et la mort.

    quelle belle façon de donner sa vie si elle peut permettre a ses amis de garder la leur.

    Je me souvient des victoires contres ces maudit balaurs.

    Je me souvient des victoires contre nos frères ennemis, les asmodiens.

    Mais il n est pas honorable de crier victoire sur la mort d' un frère si tant est qu' il soit né différent.

    je me rappelle les joies des réunions d'amis de guilde.

    Festoyer, rire, pleurer, mais ça aussi, nous le faisons et le ferons ensemble.

    j ai dédié ma vie à sanctum, à mes amis, à mes ennemis aussi mais jamais je n' oublierai que mon rôle est de rendre mes amis, plus fier d eux.

    la mort ne me fait pas peur, seul l' échec me fait honte.

    Je crois qu' il y a de la lumière en chacun de nous, élyséens ou asmodiens, mais aussi une part de ténèbre.

    Je choisis la lumière.

    Je regarde à la fenêtre empli de fierté et je pense à vous.

    La guerre n' est jamais finie mais stellusia nous permet au moins de nous voir sans nous battre.

    Fanto.

    Edited 7 times, last by harald ().

  • Au village d’Élysea, vivait une petite fille prénommée Ariahnah. Abandonnée à sa naissance, elle se fit ballotter de famille en famille car celles-ci ne supportaient plus ses bêtises à longueur de journée. De son caractère bien trempé, elle s’amusait à gribouiller sur les murs des maisons sans arrêt, pas un mètre carré ne pouvait y échapper !


    Par une douce nuit d’été, accoudé à la fenêtre de sa chambre, elle regardait au loin la Capitale de Sanctum éclairé par les lueurs de la lune, se sentant incomprise elle décida qu’il était temps de partir du village. Elle prit quelques provisions et tout son attirail de dessin dans son baluchon.


    Quelques heures de marche plus tard, elle fût intriguée par un bruit qui émanait d’un buisson, pas à pas elle se rapprocha et tout d’un coup d’un bon un petit cochon fit son apparition ! Elle était ravie, il devint son plus fidèle destrier mais une chose la chagrinait… elle n’aimait pas la couleur rose et celui-ci en avait des pattes jusqu’aux oreilles. Alors il lui vint une idée ! Elle prit son pinceau le plus gros et se mit à le colorier, quelques minutes plus tard, son chef-d’œuvre était terminé, le petit cochon se rapprocha d’un point d’eau et vit son reflet, il arborait fièrement sa nouvelle couleur or, cela le fit dandiner de joie.


    Au dos de son petit compagnon, ils prirent la route en direction de la Capitale. Deux jours s’étaient écoulés, épuisée elle c’était endormi sur son fidèle ami, mais en relevant le bout de son nez elle vit les portes de Sanctum, se fut un soulagement surtout pour les pattes de son petit cochon qui exténuer se retourna les pattes en l’air et fit un dodo bien mérité en émettant tout de même quelques petits ronflements.


    Ariahnah était émerveillée par tant d’espaces, de murs et de statues qui lui inspiraient pleins de dessins. Elle avait des palettes à la place des yeux, sa tête était une explosion de couleurs. Quand la nuit fit son apparition, elle se mit dans un coin pour parfaire son œuvre mais un groupe qui passait par là l’aperçue et l’observa pendant de longues minutes dans la pénombre. Dès qu’elle eut fini ils décidèrent d’aller à sa rencontre. Ils discutèrent pendant de longues heures et elle fit intégrer au sein de la guilde RAB.


    Ils l’entrainaient au tir aux pinceaux, à mieux choisir ses couleurs ainsi qu’au lancer de boules pour mieux projeter sur les murs et à exprimer en elle toute sa créativité. Tellement elle c’était lâchée sur ses idées que la Ville haute de Sanctum fut fermée pour cause de rénovation, on pouvait même y retrouver les traces de pattes de son petit cochon !


    La petite fille incomprise n’était plus, elle était devenue une magnifique Painteuse.

  • Bébé, Mhesos fut trouvée le long du fleuve qui borde les rives de Poéta. Elevée par les Daevas d'Akarios, Mhesos au caractère doux et fragile développa naturellement le don du soin, qu'elle prodigua au animaux des fermes avoisinantes, et tout en grandissant, aux habitants de la région. Personne ne savait d'où lui venait ce don, sauf Pernos qui enquêtait discrètement.


    Un jour, enfin il obtenu la réponse. Mhesos n'était autre que la descendante du seigneur Israphel, celui même qui avait sacrifié sa vie pour sauver Atréia du grand cataclysme.

    Lorsque Pernos lui narra l'histoire de son aïeul, elle se promit de ne pas être aussi faible que lui. Vouant une haine sans limite envers les balaurs.

    A sa majorité, elle demanda la permission à Pernos de rejoindre les rangs de la prestigieuse académie de sanctum pour y suivre une formation de guerrière.


    Naturellement son don pour le soin fut vite remarqué et aux yeux de ses maîtres un atout considérable. Se sentant exploité, elle préféra fuir l'académie pour suivre son propre chemin.


    Durant son périple elle rencontra Retouch, qui conquit son cœur. Ils fondèrent ensemble la guilde RAB et ils y accueillirent des compagnons de route, qui devinrent très vite des amis. Ils luttent ensemble contre les balaurs et asmodiens qui se dressent sur leur chemin. Mhesos ainsi décidée a libérer tous ses pouvoirs pour se montrer digne de son grand-père Israphel.